Combles perdus

Pour isoler vos combles perdus qui représentent 30% des déperditions énergétiques nous utilisons une mousse isolante extrêmement légère qui reste bien en place contrairement à la laine minérale ou la ouate de cellulose qui se déplace avec les courants d’air et se tasse avec le temps.

En effet cette mousse adhère à tous supports, c’est un produit rigide donc stable, étanche à l’air et qui ne forme qu’un seul et même bloc (pas de joints ni raccords).

La mousse n’absorbe pas l’humidité comprise dans l’air ambiant des greniers donc ne se tasse pas. (Ceci est la cause de la dégradation et de la perte d’efficacité de la résistance thermique des autres isolants).

Pour intervenir dans vos combles dans les meilleures conditions, nous proposons la mise en place d’un échafaudage pour un accès à la toiture uniquement par l’extérieur que ce soit pour l’enlèvement de l’ancienne laine de verre (très volatile et très irritante) ou pour la projection de la mousse isolante.

Nous ne passerons dans votre maison qu’en votre présence pour la réception de votre chantier.

Avant travaux

Combles perdus avant travaux - Isologik - isolation en Normandie

Après travaux

Combles perdus après travaux - Isologik - isolation en Normandie

Caractéristiques techniques

Pour l'isolation et l'étanchéité à l'air du sol des combles perdus d'une construction neuve ou ancienne, que votre plancher soit en bois ou en béton, nous proposons différents produits.

 

Selon les caractéristiques thermiques et les exigences de construction (à la demande du maitre d'ouvrage), nous proposons deux mousses isolantes différentes, l'ISOTOITURE à cellules ouvertes (12Kg/m3), ou l'ISOCHAPE à cellules fermées (40Kg/m3) sur laquelle on peut marcher et garder en totalité ou en partie une zone de stockage.

 

L'ISOCHAPE est plus dense, plus isolante, moins épaisse pour la même résistance thermique que l'ISOTOITURE, elle est néanmoins plus couteuse. Le procédé d'application, lui, reste exactement le même.

 

Si votre couverture ne possède pas de membrane de sous-toiture, nous devons tout d'abord mettre en place une feutrine sur laquelle sera projetée la mousse isolante.

 

Dans un second temps, la structure métallique porteuse de la platerie (ou autres) doit être mise en place.

 

Ensuite nous protégeons les ouvrages puis nous calfeutrons minutieusement les menuiseries avant la projection de la mousse isolante sur les rampants.

 

L'expansion de la mousse se fait immédiatement et nous dosons la matière selon l'épaisseur de la résistance thermique souhaitée.

 

Une fois l'isolation terminée, peuvent commencer les travaux de finitions (plâterie sèche / lambris / fermacell / OSB).

Les cookies assurent le bon fonctionnement des services de ce site. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.